L’après Plouay

APRES PLOUAY COMMENTAIRES RECUEILLIS.

Cette  enquête ‘’ se propose effectivement de recueillir les positions de l’ensemble des présents à Plouay les samedi 10 et dimanche 11 Mars 2018, les athlètes en priorité, les entraîneurs et encadrants, d’ENDURANCE 72. Les différentes interviews portent sur quatre thèmes afin d’obtenir des commentaires plus élargis et plus variés :
– 1) la saison de cross, des départementaux aux Pré France,
– 2) Plouay lui-même,
– 3) la saison estivale à venir
– 4) le club Endurance 72

Thomas DOLL

 

 

Thomas DOLL. Junior individuel 21-03-2018 Ile aux Sports

-1) saison avec bilan mitigé, le début a été favorable (champion départemental). Non je n’ai pas fait une bonne saison de cross. Problème de gestion, tantôt dans ma tête, tantôt physique. Et pourtant j’ai connu une progression physique.
2) Plouay ? Pas une bonne course, je n’étais pas vraiment dans l’air. Finir dans les 230 ème, j’espérais quand même mieux. L’ambiance a été très bonne, une bonne cohésion de l’équipe (ndlr du groupe de l’ESA).
3) J’ai envie de découvrir le 3000 m steeple : par curiosité et puis je pense que cette distance n’a pas l’aspect monotonie que de tourner autour d’une piste. Egalement le 1500, ce sera en fonction des conseils que mon coach me donnera.
4) Une très bonne ambiance, l’Endurance 72 est un très bon club. Les entraînements sont variés et nombreux. Mon insertion s’est faite ‘’ naturellement ‘’. (Pour mémoire Thomas a rejoint en septembre 2017).

 

Océane CADIGNAN.

 

Océane CADIGNAN. Junior Equipe ESA 21-03-2018 Ile aux Sports

1) J’avais beaucoup souffert aux départementaux à Montval, à cause du terrain boueux. Puis de bons régionaux, mais j’ai renoncé aux Pré-France pour cause de blessure, mon entraîneur m’avais demandé d’être prudente et de me réserver pour les France. Je suis satisfaite de ma saison en junior.
2) Ce fut une grosse surprise, terminer 86è alors qu’à St Galmier j’étais beaucoup, beaucoup plus loin. Le tracé du cross : un vrai cross, et j’ai beaucoup moins souffert de la boue par rapport aux départementaux. Ce parcours avec ses côtes, ses relances, offrait plus d’intérêt que St Galmier. Très contente d’être rentrée dans le top 100. Tout au long du parcours j’ai vraiment eu de bonnes sensations. Et puis avec Clémence (Bastier), un peu secrètement, nous rêvions de monter sur le podium. Aujourd’hui je reconnais avoir eu peur du départ car je savais que çà partirait vite. J’ai bien géré ma course. C’est cela aussi le niveau du France.
3) Pour la piste, ce sera 800 et 1500. Pas de priorité à ce jour, ce sera en fonction des entrainements. Et puis j’espère bien être dans une équipe des interclubs : laquelle ???
4) L’ambiance est sympathique, il existe une grosse cohésion. Par exemple, il y a une entraide au niveau des parents pour les déplacements en voiture, c’est comme un milieu familial.

 

Clément GIRAUD

 

Clément GIRAUD. Espoir Elite Equipe ESA 21-03-2018 Ile aux Sports

1) Je termine ma saison de cross plus ou moins satisfait. Ce n’était pas évident mon retour après plus d’in an d’interruption à haut niveau. Il m’a fallu accepter que j’avais un niveau inférieur à celui d’il y a deux ans. Il fallait que je me donne les moyens de revenir. (ndlr : Pour raison de ses études, Clément a observé une importante pause dans ses entraînements).
2) J’ai terminé 106ème de la course Elites, en étant 20 ème en catégorie Espoirs. Plouay : excellent, un niveau énorme, une génération de ma catégorie très forte. Bon le terrain boueux ne m’était pas très favorable. Mais cela reste un très beau parcours, avec beaucoup de relances et aussi un public d’exception. Avec Célestin (Guyon) je suis parti un peu vite, et puis j’ai géré en fonction des nombreuses difficultés.
3) Saison à venir ? A ce jour, je n’y ai pas trop réfléchi. Les interclubs ? Oui certainement et ce sera sur le 3000 m et j’espère bien dans l’équipe première. Histoire de me jauger, je participerai aux 10 km de Changé.
4) Le club ? Je le connais depuis longtemps et suis resté. Pour l’avenir, du moins à la rentrée, cela dépendra de ma situation professionnelle, c’est une question qui sera à résoudre.

 

Rémy VITTAUT

 

Rémy VITTAUT. Cadet individuel 21-03-2018 Ile aux Sports

1) En début de saison je n’étais pas trop en forme. Il faut dire que de passer de deux séances d’entraînement par semaine à cinq, il y a une accoutumance à prendre. J’ai été champion départemental à Montval puis aux régionaux j’ai connu un problème de gestion de ma course, peut-être parce que j’étais parti trop vite et puis j’étais tombé.
2) Plouay : C’était mon premier France donc une découverte. J’en retiens que la gestion de course est très importante. Le départ a été trop rapide. Le niveau est beaucoup supérieur aux cross précédents le France. Je suis un peu déçu, je ferai mieux l’année prochaine. J’ai aimé Plouay, un vrai cross.
3) Pour la piste, ce sera le 1500 et un peu de 800. J’ai l’objectif de me qualifier pour le championnat de France sur 1500. Interclubs ? Si je pouvais être en équipe A ce serait super.
4) Endurance 72 : Pas de regret (ndlr Rémy a rejoint en septembre 2017)). Au contraire il existe une ambiance sympathique. Les entraînements sont bien adaptés, variés, et sont payants. Pas de problème je serai là à la prochaine rentrée.

 

Clémence JAMIN

 

Clémence JAMIN Espoir cross court Equipe ESA 22-03-2018 Ile aux Sports

1) Ma saison s’est bien passée, je n’ai pas rencontré de problème de préparation. Très bon résultat aux régionaux car j’étais en forme. Les différents championnats avant Plouay ont été de bonne facture pour les France.
2) Plouay : un bon souvenir, super parcours de cross, un beau cadre (le parc). Ce fut un parcours n’offrant pas le temps de s’ennuyer en raison de relances, des côtes. Une ambiance très bonne et des bénévoles très chaleureux et compétents. Quant à ma course j’ai pris un départ prudent que j’ai regretté par la suite. J’ai été engluée dans le peloton et il était difficile d’en sortir. Dans le peloton j’ai subi un rythme ‘’endormi’’ et en plus j’ai perdu mes chaussures pour finir autour de la 200 ème place, bien moins bon qu’à St Galmier. Une ambiance au sein de l’ESA très bien ficelée.
3) Pour la saison sur piste c’est bien défini : le 1500 avec un chrono de 4’45’’. Pour les interclubs, j’y serai sur le 1500 m. A priori pas d’épreuve sur route.
4) Au sein de l’Endurance je m’y sens hyper bien. Actuellement je poursuis mes études à Angers et j’ai grand plaisir à retrouver le groupe chaque weekend. Il y a bonne ambiance, progression du groupe. avoir l’œil du coach pour l’aspect technique c’est important. J’éprouve de bonnes sensations.

 

Lucas POIRIER

 

Lucas POIRIER Cadet individuel 22-03-2018 Ile aux Sports

1) En fait après une blessure fin d’année 2017, j’ai connu une bonne évolution. J’ai repris mes marques.
2) Plouay : hyper content, un très beau parcours avec montées, un beau cross, un cross comme j’aime. Le niveau était assez haut, j’ai fini dans le top 100. L’organisation de l’Entente Sarthe a été bien organisée, le briefing du samedi soir intéressant.
3) Cet été l’objectif c’est d’aller au France sur piste sur 800 ou 1500 m. Je suis vraiment décidé : je veux y aller. Bien sûr je dis oui pour les interclubs.
4) J’avais déjà commencé à m’entraîner avec l’Endurance 72 dès le retour de St Galmier. C’est un bon groupe, varié parce qu’il existe plusieurs niveaux auxquels on peut s’accrocher, source de bonne motivation. Je suis bien intégré.

 

Isalys HUET.

 

Isalys HUET. Minime Coupe des Ligues (Pays de Loire) 22-03-2018 Ile aux Sports

1) Je suis super contente parce que de supers résultats (ndlr 2ème départementaux, et championne régionale puis interrégionale). J’ai bien vécu ces championnats et je me suis surprise.
2) Déçue de ma course (29ème sur 129….). Je pensais faire mieux. En début de course j’ai éprouvé des difficultés à bien respirer. Ca été dur toute la course, et puis c’était un parcours difficile, un vrai parcours. Avec l’ESA, une super ambiance.
3) Objectif : retourner aux championnats de France avec les Pays de Loire. Piste ce serait le 2000 m, j’ai déjà fait un test et ça m’a plu.
4) Très bonne ambiance, j’aime beaucoup les entraînements car ils sont très variés, c’est ce qui m’intéresse. Je sens une très grande progression depuis la saison passée. Et ce que j’apprécie, je bénéficie du collectif d’entraînement dont les filles cadettes et juniors.

 

Romain BOURDEL

 

Romain BOURDEL. Junior individuel 22-03-2018 Ile aux Sports

1) C’est une saison assez mitigée (malade semaine des départementaux où je fini 5ème), pas de sensation aux régionaux d’où un résultat nul. En fait les interrégionaux furent ma plus belle course de la saison de cross.
2) Ah Plouay c’est top ! C’était mon 2ème championnat de France. Top pour le circuit, l’ambiance, l’environnement. Par contre pour ma course, çà été un peu difficile. J’étais stressé comme un nul au départ. L’an dernier j’étais dans un couloir. A Plouay parmi les individuels j’ai pris un mauvais départ. Sur ce parcours bien boueux, je n’ai pas bien marché. J’aurais préféré un parcours roulant. Ce championnat a été un peu bâclé.
3) Cet été ce sera le 5000 avec le championnat de France si possible.
4) L’ambiance est bien. Nous nous encourageons, c’est une bonne chose.

 

Anatole DAVOUST

 

Anatole DAVOUST Senior Equipe Elites ESA 25-03-2018 Urban Trail

1) C’est monté crescendo avec une pression progressive. Château du Loir, finalement aura été une bonne préparation pour Plouay. De même avec l’ESA, la coordination s’est faite progressivement.
2) Exceptionnel, c’était mon 1er championnat de France, parcours extra, un VRAI CROSS. J’ai fait un départ prudent (petite écorchure extérieure) pour au final un bon déroulé, et beaucoup de plaisir. Ce championnat à répondu à mon objectif. Très bonne logistique de l’ESA, avec le regroupement de la veille.
3) Aucune idée à ce jour. Bien qu’Anatole ait abordé la saison avec le trail et objectif le championnat de France (en court) : rien que ça…… et aussi le KV (lire le kilomètre vertical) en septembre 2018. !!!
4) Volonté de rester à l’Endurance 72, il y a beaucoup de choses à faire dont continuer à améliorer la cohésion et créer des synergies avec l’Entente 72. Maintenant mes perspectives professionnelles ne sont, à ce jour, pas définies.

 

Clémence BASTIER

 

Clémence BASTIER. Junior équipe ESA 25-03-2018 Urban Trail

1) Peu de préparation aux départementaux (à cause de l’une de mes chevilles), et puis pas trop aimé le parcours (boue). Mieux aux régionaux (9 ème), parcours de relance. J’ai aimé les inters sauf la partie montante, j’y ai trouvé le plaisir et l’envie de courir.
2) Plouay : avant le jour J je n’étais pas prête, perdue. Je suis déçue (5ème de l’équipe). Terrain trop boueux, trop de côtes, moral pas trop en dedans. Bonne organisation avec l’Entente et le collectif Entente-Endurance progresse. (ndlr celui de l’équipe des filles juniors).
3) Piste et le 3000 avec le FRANCE en objectif. Un peu de 2000 steeple pour assurer une participation au France.
4) Les entraînements se passent vraiment bien, une bonne ambiance. J’aime l’organisation de stage : favorise l’entente entre jeunes. Relation confiante envers Gaëtan, notre entraîneur.

 

Marie-Clémence MAUDHUIT

 

Marie-Clémence MAUDHUIT Senior cross court Equipe ESA 25-03-2018 Urban Trail

1) Les trois championnats de cross avaient pour objectif tout simplement d’être dans l’équipe, de l’accompagner. J’ai tout donné pour être dans l’équipe et aller aux France.
2) Mon championnat : je me suis fait plaisir et j’ai pris du plaisir. Ça change de l’hippodrome !
3) Faire de la route (5 km) et un peu de piste (5000 m). A ce jour rien de bien défini.
4) J’aime bien notre club (j’y suis depuis 2013). Il existe une bonne mentalité à chaque niveau. Il y a partage des compétences à chaque niveau car l’entraînement est adapté. Je connais une évolution positive et de plus en plus la cohésion s’est installée, ainsi qu’une entraide. J’éprouve du plaisir dans la pratique de l’athlétisme

 

Audrey CHEVRIER

 

Audrey CHEVRIER. Senior cross court Equipe ESA 25-03-2018 Urban Trail

1) Je n’ai pas eu de préparation spécifique pour le cross court (malade avant les départementaux et Pré-France). Cependant, globalement, bonne saison en dépit du manque de sensations.
2) Course pas terrible : pas assez de séances en côtes préparatoires, j’étais un peu dans le doute et j’ai éprouvé des difficultés à me relancer. J’ai aimé ce parcours de cross malgré les difficultés.
Avec l’ESA tout le monde pouvait discuter, footing par équipes c’était une bonne chose. L’équipement vestimentaire c’est un facteur de cohésion, de motivation Meilleure organisation que pour St Galmier.
3) C’est décidé le 800 (en dessous des 2’15) et le 1500 (4’40-4’38) et pourquoi pas le championnat de France Elites.
4) Une évolution chaque année, le groupe connait de réels échanges d’idées. Le groupe des jeunes a beaucoup évolué, et l’arrivée des nouveaux tire vers le haut (une montée en puissance). Gaétan avec le diplôme d’entraineur : c’est bien sûr un plus.

 

Catherine DUMASSEZ DU CASTEL

 

Catherine DUMASSEZ DU CASTEL. Cadette individuelle 25-03-2018 Urban Trail

1) Une préparation des championnats pas très fructueuse, mais quand même contente car j’ai réussi à conserver le même niveau que l’an passé
2) Plouay : très dur mentalement et physiquement en fonction de la distance. Ce cross correspondait à ce que j’aime : la boue, le tracé en général. Je fais mieux qu’en 2017 car je suis presque dans le top 100 (ndlr 118ème). Le public breton : exceptionnel ! Super organisation de l’ESA dans son entité avec notamment une bien meilleure communication qu’en 2017.
3) Je rechercherai la qualification aux France pour le 800 ou 1500. Je vais faire tous les entraînements.
4) Ambiance géniale, cohésion super. J’aime retrouver le groupe quand je suis au Mans (ndlr fais ses études en région parisienne).

 

Laurène VIOT

 

Laurène VIOT. Junior équipe ESA 25-03-2018 Urban Trail

1) Cette année j’ai eu moins d’entraînements. Le cross que j’ai préféré a été le Pré-France, j’ai trouvé le parcours varié.
2) Evidemment très déçue d’avoir abandonné (hypothermie). Que de regrets…. Je l’ai quand même vécu comme une récompense des efforts des années passées. Ce cross était très dur (boue, terrain vallonné). Je suis contente du classement de l’équipe. J’ai aimé la bonne ambiance, la bonne cohésion de cette équipe junior.
3) Surtout le 1500 où je voudrais retrouver le niveau d’il y a deux ans.
4) Je me plais en ce club. Bonne cohésion, entente et lors des séances il y a un encouragement mutuel.

 

Hugo BENOIST

 

Hugo BENOIST Espoir Elites Equipe ESA e-mail le 02-04-2018

1) Alors au niveau de la saison de cross, des départementaux aux Pré-France, c’est plutôt un bon bilan personnel, où je pense, je suis monté en puissance, malgré des régionaux dont je garderais un assez mauvais souvenir. Je n’ai vraiment pas pris de plaisir sur ce parcours, mais par contre des Pré-France que j’ai beaucoup aimé et où j’ai pris énormément de plaisir à courir, sur un beau parcours. J’ai pris beaucoup d’expérience sur les régionaux je pense, car ça a vraiment été l’horreur pour moi du début à la fin, et j’ai quand même été chercher au bout du bout pour franchir la ligne d’arrivée!

2) Pour le championnat de France, à Plouay, ça a été une expérience superbe, avec des encouragements tout au long de la course, une superbe ambiance que ce soit sur le site de la course, au sein du club et aussi de l’équipe du cross long senior! Une très bonne organisation de l’ESA, qui a très bien géré tout le week-end! Au niveau de la course en elle-même, je l’appréhendais beaucoup, car c’était un vrai parcours de cross avec de la boue, des côtes, beaucoup de virages et relances ; et tout ça, ce n’est pas forcément ce que j’affectionne vraiment, mais en fait je pense avoir fait la meilleure course de ma saison de cross, j’ai été très bien du début à la fin et j’ai pris beaucoup de plaisir.

3) Pour la saison estivale, je n’ai pas vraiment de projets au niveau de l’athlétisme, peut-être faire un ou deux 5km sur route, mais ce sera pour préparer les triathlons…
Par contre pour le triathlon, je vais faire les 5 manches du grand prix de D1, et des petites courses de préparation en plus avec sûrement les championnats de France de triathlon…

4) Pour le club, je ne connaissais pas du tout avant, et plus ça allait dans la saison plus j’ai aimé l’esprit du club, familiale, très joyeux! J’ai beaucoup apprécié tout ce qui est fait pour que les athlètes soient au mieux et tous les entraîneurs, bénévoles du club sont super, ça a été une très belle saison de cross qui a été réussie je pense pour tout le monde et en partie grâce à tous ces bénévoles!

 

Thomas BORDELET

 

Thomas BORDELET Espoir Elites Equipe ESA e-Mail le 02 avril

1) Le bilan de cette saison hivernale est plutôt bon. Je suis arrivé dans la catégorie espoir. J’ai abordé les départementaux sans trop de repères sur la distance que je n’avais jamais parcourue en cross ni sur le niveau des autres coureurs. Cette première était un test. J’y suis allé sans trop de pression et ça m’a plutôt bien réussi. Après cette course je me suis dit que rentrer dans les 6 de l’équipe de l’Entente n’était peut-être finalement pas impossible. Ça m’a motivé pour les entraînements car je courais seul sur Saint-Etienne et j’avais besoin de nouveaux challenges. Les régionaux sont vite arrivés, l’avantage de la Ferté Bernard c’est que je connaissais le terrain (l’an passé j’avais obtenu le titre départemental en junior). J’étais motivé et avec l’envie de bien faire. Le bilan de cette course a été la meilleure de ma saison hivernale. Les Pré-France en revanche est bien une course que j’aimerais oublier. Blessé à l’ischio au départ, j’ai finalement franchi la ligne mais très loin de ce que j’espérais. Tant pis c’est la loi du sport.

2) Les Frances ont permis d’effacer la déception des inters. Mon objectif personnel était surtout de prendre du plaisir, chose faite. C’était mon premier championnat chez les élites. A l’entrée dans le sas de départ je n’étais pas particulièrement stressé, juste un peu excité de courir avec les meilleurs dont certains que je suis depuis des années pour ne pas citer le triathlète Vincent Luis….
Le départ étant lancé, je suis très vite distancé. Les premières boucles furent longues mais je ne m’attendais guère au contraire avec une seule semaine de reprise de l’entraînement après ma blessure. Bizarrement je fini par prendre le rythme sur les deux dernières boucles qui n’étaient pas si longues si je n’oublie une chute mémorable sur le départ de la dernière grande boucle.

J’avais hâte de participer à ce rassemblement de l’ESA. On y voit les athlètes moins stressés et l’ambiance est plutôt joyeuse comme lors d’un stage. Ça permet d’échanger avec les autres, de savoir ce qu’ils/elles font en dehors de l’athlétisme, quels sont leurs objectifs pour la saison estivale etc… ..Le déplacement, a été vraiment bien géré en comparaison avec les années passées. L’organisation était fluide et on sentait une réelle cohésion de groupe.

3) Quant à la saison estivale maintenant, je me concentre sur la préparation des championnats de France de 10km à Liévin dont j’ai déjà décroché la qualif. Descendre sous les 33′, pourquoi pas la semaine prochaine lors du 10km international de Roanne. J’ai également prévu de faire quelques trails allant de 10 à 25km, mais je ne me fixe qu’un objectif de découverte pour cette saison.

4) Le club endurance 72: ma première licence au club date de 2006, à l’époque je pratiquais l athlé en parallèle du triathlon, c’est le club qui m’a appris les bases du demi-fond. J’y suis resté 2 ans. Quand j’y suis revenu en 2014 j’ai fait de nouveaux rencontres et le coaching est vraiment de qualité. Le petit plus du groupe, c’est qu’on tire tout le monde vers le haut et qu’il n’y a pas de compétition interne. Même si depuis cette année je suis loin du groupe, il y a toujours des échanges et conseils pour chaque séance et objectif donc tant que le courant passe bien je ne me vois pas quitter le club.
_________________________________________________________________________________

 

Marie-Charlotte LEMOINE

 

Marie-Charlotte LEMOINE Senior Equipe cross court ESA 04 avril téléphone.

1) Je dirais un bilan positif. Mon meilleur souvenir serait les régionaux. La saison a été compliquée avec des terrains boueux. Du côté positif, j’ai noté que l’esprit d’équipe a progressé au sein du groupe.
2) Dans ce championnat je n’ai rien lâché, je suis allé au bout de mes capacités, à la limite. C’est le 2ème cross le plus difficile de ma carrière, après celui du Mans en 2016. C’était quand même un vrai cross, avec les enchaînements des montées et relances. L’organisation était bien, il est vrai que l’Endurance était le club le plus représenté. J’ai cependant senti un manque de cohésion entre nous, c’était mieux à St Galmier. Mais avant le départ, et pendant l’échauffement nous nous sommes soutenues dans notre équipe.
3) Ce sera pratiquement le 800 : faire aussi bien que mon record personnel, et puis si je peux gagner 2 à 3’’ voir plus ce sera bien. Interclubs, bien sûr, cela me ferait plaisir, car c’est aussi une motivation supplémentaire d’être dans l’équipe 1ère si possible.
4) Jusqu’à présent j’ai été assez irrégulière dans mes entraînements avec le club. Je vais m’obliger à 3 séances par semaine afin de mieux m’insérer au groupe. J’aime être un peu libre dans mes entraînements, me faire plaisir. Il me faut un temps d’observation, tisser des liens car je ne suis pas encore intégrée à 100 %.

 

Quentin CORNU

 

Quentin CORNU Espoir, Equipe Elites ESA e-mail 04-04

1) La saison de cross s’est bien passé dans l’ensemble, chaque cross était une étape pour se qualifier jusqu’au France. Aux départementaux, j’ai pu connaitre les autres athlètes de l’ESA pour former les équipes. Cette année les cross étaient boueux, cela a rendu les parcours plus difficile. Les inters à st Romorantin étaient la dernière étape a passer, et la plus compliquée car le nombre de places est plus restreint. C’est en terminant deuxième par équipe que l’on s’est qualifié, ce fut une belle surprise.
2) Plouay : il y avait une bonne ambiance avec beaucoup de monde, athlètes et spectateurs pour regarder les courses et encourager les coureurs. J’ai trouvé qu’il y avait un beau parcours fait de relances, cotes… et difficiles avec la boue présente sur presque tous le parcours à la fin de la journée. Le weekend end à été bien organisé avec l’ESA et toutes les personnes qui s’en sont occupé, que l’on peut remercier. Ces 2 jours ont était bien encadré et pris en charge, du départ jusqu’au retour en passant par l’hébergement.
3) Pour la saison estival, je vais certainement courir sur 5000 m en essayant d’améliorer les chronos de l’année dernière
4) Je fais partis du club Endurance 72 depuis le mois de septembre. Le club est connu pour ses bons résultats, entraîneurs … Il y a une bonne ambiance, un bon groupe de jeunes formé par Gaëtan.

 

Elodie ALEXANDRE

 

Elodie ALEXANDRE Senior Equipe Elies Femmes e-mail 10-04

1. Lors des départementaux nous avons pu profiter pour retrouver le groupe de l’Endurance 72 et découvrir les nouveaux licenciés. La saison de cross a été lancée par un vrai cross, c’était sympa.
Lors des régions je gagne en senior : c’est donc forcément un bon souvenir le site est très agréable pour suivre les courses. La victoire par équipe apporte encore plus de motivation!
Je n’étais pas présente aux Pré France cause de grippe.

2. Le France de cross s’est déroulé déroulés de la plus belle des manières puisque nous remportons pour la 4 ème année consécutive! On ne s’en lasse pas.
Nous avons eu un déplacement super bien organisé et l’hôtel n’étant pas loin du site nous avons pu se reposer au maximum.

3. Mon objectif sera le marathon de Paris (***) avec peut être une sélection à la coupe d’Europe.
En fonction peut être pour l’équipe le France des 10km.

4. Je suis à l’Endurance 72 depuis 7 ans pour l’équipe et le partage. Je trouve que malgré le haut niveau de l’équipe l’ambiance reste conviviale.

(***) Nous confirmons l’excellente performance d’Elodie lors de ce marathon : son objectif réalisé moins de 2h40 (2 h 39 et qq secondes) et 1ère française.

 

 

Hélène COLLE

 

Hélène COLLE Senior Equipe Elites ESA 72 e-mail 13-04

1) Aux départementaux, lors du footing de préparation, mon genou droit étant très douloureux, j’ai renoncé à prendre le départ. J’ai regardé les copines. Pour la même raison j’ai fait l’impasse aux régionaux. Aux Pré-France, l’objectif était de faire du mieux possible pour qualifier l’équipe : mission accomplie.
2) L’objectif aux France : Compte –tenu de mon manque de préparation, c’était encore pour l’équipe et….le titre. L’ambiance au sein de l’équipe est excellente et nous avons plaisir à nous retrouver. Ce qui est top c’est d’être très bien entourée. L’encadrement est aux petits soins avec nous et nous arrivons de ce fait dans les meilleures conditions ce qui est très appréciable. Ce fut plaisant de voir la 3ème place des juniors filles : la relève arrive…….
3) Toujours l’équipe. D’abord le 1er tour des interclubs puis les France de 10 km. Après pour moi les objectifs perso sont plutôt en triathlon.
4) Je suis très satisfaite d’avoir intégrée l’Endurance 72. J’ai été très bien accueillie et j’ai réellement plaisir à rejoindre Le Mans pour les compétitions. Régis a su me mettre à l’aise et l’équipe fait le reste.

 

Nos jeunes accompagnateurs : de fervents supporters, et l’encadrement,

 

 

Isalys HUET, minime ayant participé à la coupe Inter-ligues avec la région Pays de Loire.
Voir ci-dessus avec athlètes qualifiées.

Tom PAULAY Cadet 22-03-2018 Ile aux Sports

1) Un peu compliqué car aux départementaux je me suis fait une blessure à une cheville. Les régionaux j’ai été complètement à côté, une baisse de motivation liée au manque d’entraînement. Et puis je manque la qualification à Romorantin pour environ 15 ‘’. Ce sera pour 2019.
2) Génial. L’organisation du déplacement également génial. C’est le plus beau terrain de cross que j’ai vu. Avec l’Entente ça s’est bien passé même s’il demeure des difficultés de communication entre les sections.
3) Ce sera le 2000m steeple because distance intermédiaire entre 800 et 3000. C’est la distance qui me paraît indiquée. Les haies, je connais déjà.
4) Enorme collectif, très soudé.

Arthur PAYEN.

Arthur PAYEN. Cadet 22-03-2018 IIe aux Sports

1) Content, bien que la distance supérieure à la catégorie minime soit significative. Mon meilleur résultat fut aux départementaux (3ème).
2) Plouay : une ambiance agréable. Je me suis senti frustré de ne pouvoir participer. Ce cross avait un parcours très dur, compliqué car il n’y avait pas de plat.
3) Je vais essayer le 800 c’est ce qui m’attire le plus et je ferai de la vitesse.
4) Encore mieux cette année, bonne intégration des nouveaux. L’Endurance 72 mérite son renom : cross et demi-fond.
_________________________________________________________________________

Ségolène PERNET

Ségolène PERNET Senior 25-03-2018 Urban Trail

1) Très bonne saison de cross (les terrains, les parcours techniques). Je suis satisfaite étant allée jusqu’aux Pré France.
2) J’étais accompagnatrice : très important car il y a la gestion des à-côtés de la course, afin de permettre aux concurrents de moins stresser. Plouay c’est aussi une bonne base avec l’ESA. C’est le vrai début du collectif avec l’Entente.
3) Principalement de la route, le 10 km. Baisser les chronos, concrétiser le travail hivernal suite aux cross.
4) Le groupe d’entraînement c’est une force indéniable.
__________________________________________________________________________

Gaëtan PERNET

Gaëtan PERNET Entraîneur. 22-03-2018 Ile aux Sports

1) Cette année était celle des défis avec différents championnats, beaucoup d’athlètes (20) et une formation extérieure assez prenante. J’avais le challenge de gérer 12-13 plans d’entraînement plus l’ensemble des jeunes nouveaux. Saison de cross très satisfaisante dans sa globalité.
2) Plouay. Il y avait ceux dont l’objectif était le championnat de France pour la course en elle-même, et quelques-uns qui déjà lorgnaient la saison estivale. Le parcours était une vraie consécration en termes de cross (suite aux trois autres championnats). Ce cross était dans la continuité.
3) Encouragement vers la piste exclusivement. Quatre qualifications aux championnats de France au minimum (comme 2017). Mais j’en espère plus en 2018 car il y a plus de possibilités.
4) Content de la tournure que prend le club : politique de formation encouragée par le bureau, elle apporte des résultats. Ambiance des entraînements c’est du sérieux, l’autonomie est existante car chacun sait ce qu’il doit faire.

Jean GODEFROY

Jean GODEFROY

1) Je retiendrai que les trois premiers championnats ont été une très bonne préparation pour les France notamment Montval et Romorantin (parcours techniques). La Ferté Bernard un peu en retrait à cause de la boucle autour de l’hippodrome ne présentant pas un réel intérêt. Les divers résultats et qualifications obtenus sont conformes à la notoriété de l’Endurance 72.
2) Plouay. Lors de la présentation du parcours que j’avais faite pour le site web, j’avais terminé par : ‘’ un vrai cross…..Comme les bretons savent proposer ‘’. J’avais en mémoire Carhaix en 2000 : la fête. A Plouay la pluie a quand même contrariée la fête. Ce contretemps (météo) donne plus de relief aux performances réalisées par chaque qualifié.
3) Je pense et puis assurer que les interclubs sont déjà en objectif pour beaucoup. Cette compétition sur deux tours va engendrer des compétitions internes car notamment pour le second tour les places en demi-fond (notre fonds de commerce …) seront …chères. Tant mieux lorsque la concurrence existe. Et puis les championnats de France en individuel ont été souvent cités.
4) Si j’ai ‘’ le handicap ‘’ de résider hors Sarthe, je suis attentif à la vie de ce club que j’ai rejoint début 2017. Les entraînements sont sérieux (Bruno et Gaétan en apportent confirmation). L’Endurance 72 se tourne volontiers vers sa jeunesse : l’entrée dans le CA de plusieurs jeunes en est une vérité. Sincèrement, (en fonction de mes déplacements sur le Mans) au sein de l’Endurance 72 l’ambiance est bonne voir plus.

PLOUAY restera pour chaque présent une référence dans le cross.

Mégane PERNET

Mégane PERNET Senior e-mail 02-04

1) La saison de cross a été plutôt compliqué, la prépa en amont s’est très bien déroulée. J’avais réussis à retrouver des allures que je n’avais plus dans les jambes depuis longtemps. Et puis les départementaux ont été une grosse frustration avec toute la boue qui nous empêchait de vraiment courir. Je passe à côté de mes régionaux alors pour les inters j’avais décidé de me faire plaisir et de profiter de cette dernière course de la saison hivernale.
2) Très contente d’avoir accompagné les athlètes qualifiés aux championnats de France. C’est toujours un plaisir d’assister à une telle compétition.
Je suis restée un peu à l’écart car je ne faisais pas partie des qualifiés mais ils ont eu un l’air de passer un très bon moment
Contente de ne pas avoir courue car le parcours avait l’air très compliqué quand même.

3) Pour l’instant la saison estivale est mise entre parenthèse, professionnellement j’entre dans la grosse période d’événements sportifs alors je vais continuer à courir pour mon plaisir mais je ne pense pas accrocher de dossards.

4 Pour moi endurance 72 ça représente beaucoup de chose, c’est une histoire de famille maintenant. J’y suis très attachée, ça a été mon premier club et même si je ne vis plus sur Le Mans, je continue à prendre ma licence là-bas.

Le mot de la fin : le Président.

Le mot de la fin : le Président.

Régis PERNET, Président d’Endurance 72. 21-03-2018 Ile aux Sports

La présente saison de cross présente un bilan plus que positif. L’ensemble de notre potentiel de qualification pour les France a été atteint (avec une trentaine), apportant ainsi une force appréciable à l’Entente ESA. Nous avons justifiés notre spécificité de club de demi-fond et cross.
Je suis satisfait du retour de Brice Daubord avec les deux espoirs qui l’ont accompagné. Egalement un retour de bonne qualité pour Clément GIRAUD. Autre satisfaction, nos deux juniors Océane et Clémence à Plouay car elles ont bien contribuées en se battant, à obtenir la 3ème place de l’Entente sur le podium. Je mettrai en valeur une bonne cohésion du groupe des jeunes (Tom, Arthur, Ségolène) qui étaient présents à Plouay pour soutenir leurs camarades. Enfin le bon comportement de nos quatre Espoirs est à bien noter.
Au niveau de l’ESA, Plouay restera une bonne organisation tant pour le déplacement que pour la logistique dans son ensemble. Un bon état d’esprit entre les différentes composantes de l’Entente.

Et si j’avais un message à passer, ce serait
‘’ la cohésion avec ESA prend forme ‘’.